De jolies petites histoires dont les héros sont nos chiens

Une jolie histoire de fidélité canine:

En 1924, un professeur du département d'agriculture de l'université impériale de Tokyo, achète un chien, un Akita et lui donne le nom de Hachi (le suffixe ko rattaché au nom étant un terme affectueux). Lorsque le professeur Ueno se rend à l'université, Hachiko l'accompagne tous les jours jusqu'à la porte et parfois jusqu'à la gare de Shibuya.

Le 21 mai 1925, le professeur Ueno meurt au travail, d'une attaque d'apoplexie. Cependant Hachiko continue de se rendre tous les jours à la gare de Shibuya pour attendre son retour, et cela près de dix ans encore après la mort de ce dernier. Surnommé Chuken ,( litt. « Chien fidèle »), une statue, aujourd'hui lieu très connu de rendez-vous à Tokyo, fut érigée à la gare de Shibuya en son honneur. L'histoire de Hachiko est également à l'origine du regain d'intérêt pour la race des Akita, alors presque éteinte.

Le 8 mars 1935, Hachiko meurt des suites d'une filariose dans une allée aux environs du pont Inari de la rivière de Shibuya. Ses restes sont empaillés et conservés au Musée national des Sciences.

Citation:

"Peu lui importe que vous ayez tort ou raison : que vous soyez chanceux ou non, riche ou pauvre, cultivé ou ignare, saint ou pêcheur. Vous êtes son compagnon et cela lui suffit. Il restera toujours près de vous pour vous réconforter, vous protéger et il ira jusqu'à sacrifier sa vie pour vous. Il vous sera fidèle dans les bons et les mauvais moments. C'est votre femme, votre mari ? Non, seulement votre chien."
(Citation J.K. Jerome)

Vieux chien

Par un bel après-midi, un vieux chien, qui avait l'air bien fatigué, rentre dans ma cour.

J'ai bien vu par son collier et son ventre bien rond que c'était un chien qui venait d'un bon foyer et qu'il était bien soigné.

Il vint calmement vers moi… Je caressais gentiment sa tête…

Alors il me suivit à l'intérieur de la maison et se dirigea tranquillement dans un coin, se coucha en rond et s'endormit. Chien qui dort

Au bout d'une heure, il se leva, alla vers la porte, que j'ouvris pour le laisser sortir.

Le jour suivant il était de retour pour une visite dans ma cour, rentra à nouveau dans la maison et se coucha au même endroit que la veille et dormit encore pour à peu près une heure.

Le même scénario se reproduisit presque tous les jours pour plusieurs semaines.

Curieuse, j'attachai une note à son collier sur laquelle j'écrivis : "J'aimerais trouver qui sont les maîtres de ce merveilleux chien et je me demande si vous savez que presque tous les après-midi, il vient chez moi pour faire une sieste ? "

Le jour suivant le chien arriva pour sa sieste avec une autre note attachée à son collier.

« Il vit dans une maison avec six enfants, dont deux ont moins de 3 ans.

Il essaie de rattraper du sommeil perdu. Puis-je l'accompagner demain ? »

« Tout chien devrait avoir à ses côtés une personne bien élevée, qui, la nuit venue, lui remette sa couverture, ou lui serve son dîner quand il revient à la maison, fatigué comme un homme.»
(Citation Corey Ford)