Le b.a.-ba pour une balade réussie

Variez l’endroit des balades ; pas toujours la même forêt, les mêmes champs, allez en bordure de route, en ville, près d’une école etc.

Ne laissez aucune indépendance à votre compagnon, c’est vous qui décidez de tout : du chemin à prendre, du moment de liberté sans laisse, de la durée du parcours, du retour à la voiture etc.

Prenez une réserve de récompenses variées, pour que le chien ne se lasse pas.

Abusez-en, vous réduirez sa ration au repas suivant.

Lorsque le chien est en liberté, à chaque regard, chaque retour vers vous, récompensez-le et exprimez votre joie.

Rappelez dès que le chiot s’éloigne de plus de 5-6 mètres, et récompensez encore et encore, avec la voix toujours joyeuse, et la nourriture sera présente 3 ou 4 fois sur 5 au début. Le jouet (le vôtre) vous servira également de récompense, en fonction de l’intérêt de votre compagnon. Ces retours-là, ne seront pas associés à la laisse. Récompensez aussi le retour spontané de votre animal.

Vous devez tout anticiper : les joggers, les voitures, les vélos, les autres chiens, gardez-le à ce moment-là en laisse, l’attention de votre animal sur vous, avec ce que vous avez de plus goûteux. Puis s’il n’y a pas eu de réaction négative, récompensez, félicitez… et relâchez !

Faites une partie de la balade en laisse, n’exigez pas une marche au pied pendant de longues minutes, mais juste quelques secondes, plusieurs fois de suite, récompensez chaque fois que votre chiot sera au pied, à chaque regard, félicitez !

Et enfin, si vous allez dans un endroit où beaucoup d’autres chiens jouent ensemble, ne demandez pas à votre compagnon un retour qu’il ne fera sans doute pas au début… allez le chercher, sans l’appeler, sans lui donner d’ordre, sans lui courir après, avec calme et assurance, et dans votre main, ce que vous avez de plus appétant sur vous. Une fois l’animal récupéré, montrez-lui de la joie et de l’attention.

Si vous suivez ces conseils, avec rigueur et conviction, que vous faites preuve de patience et de doigté, vous aurez le plus merveilleux des compagnons, et les promenades ne seront que du bonheur à partager.