Avoir un bon rappel est vital pour votre chien!

Le rappel est l’ordre de base le plus important, autant pour le chien que pour le maître…

C’est malheureusement, aussi, celui qui pose le plus de problèmes à bon nombres de propriétaires !

N’oublions pas que grâce au rappel, on peut se promener partout, avec plaisir et sans contrainte, que l’on peut éviter les conflits, les soucis, et sans aucun doute dans bien des cas, sauver la vie de notre compagnon. Nous allons grâce au rappel tisser un lien qui ne se défera plus jamais…

Il faut, pour arriver à un tel résultat, du travail, de la constance, de la patience, mais surtout une motivation débordante et riche dans son contenu…

La motivation se travaille avec une voix enjouée, avec une gestuelle non oppressante et sans brusquerie, et avec de la nourriture variée et intéressante comme renforçateur !

Avant toute chose le chiot doit bien connaître son nom, et le propriétaire avoir un vocabulaire clair.

Le mot « retour » est sans aucun doute le mieux adapté.

Au début, le rappel doit être réussi à 100%.

Exemple : Il ne servira à rien de rappeler son chiot si il est occupé à jouer avec des congénères, il sera alors judicieux d’aller le récupérer sans un mot, mais avec une belle motivation et une très bonne récompense.

Attraper son chiot au vol, lui sauter dessus, se pencher sur lui, lui courir après, le rappeler avec la laisse dans les mains, le gronder parce qu’il n’est pas revenu immédiatement sont des choses à ne jamais faire, au risque de condamner son chien aux balades en laisse.

Le déroulement du rappel réussi sur le terrain :

- Le chiot connaît son nom.

- Le chiot n’est pas distrait.

- Le chiot n’est pas trop loin de son maître.

- Le maître montre la récompense au chiot, alors qu’il est tenu par quelqu’un.

- Le maître s’éloigne rapidement.

- Le maître donne le nom du chiot et le mot retour avec beaucoup de motivation.

- Le maître se tient en position basse, sans se pencher en avant, sa main tendue sert d’aimant avec la nourriture.

- Le maître attire le chiot tout près de lui avec sa main droite, et avec la main gauche, tout en douceur et par- dessous, glisse un doigt dans le collier.

- Le chiot reçoit alors sa récompense, et le maître le rattache sans lâcher le collier.

- Le maître félicite et flatte son compagnon.

- Le chiot doit venir le plus près possible de son maître, même sur lui au début, afin que le lien puisse se faire.