Les maux de voiture

Symptômes digestifs :

Votre chien ne supporte pas la voiture, il est malade dès que vous roulez.

Origine du problème :


- Les voyages sont associés à quelque chose de désagréable (visite douloureuse chez le vétérinaire lors des premières sorties, freinage d’urgence, conduite brusque ou même accident).

- Comme certains humains, il est sensible (naupathie).

- Le chien voyage lorsqu’il est chiot, sur les genoux du passager ou même du conducteur. Plus tard il ne comprend pas qu’on le relègue à l’arrière.

La loi dit qu’il ne doit pas y avoir de gêne à la conduite, ce qui signifie que le chien doit être attaché, derrière une grille, dans le coffre ou dans une cage de transport.

Ce qu’il faut faire :


- Habituer progressivement l'animal à la voiture, par de courts trajets, entrecoupés d’arrêts avec jeux et promenade.

- Lui donner une place dès le début, où il est chez lui (coffre avec grille, cage de transport, etc.).

- S’il est malade et que vous n’avez pas de coffre, faites- le coucher derrière le siège avant. Il sera calé et ne verra pas la route. (Ne pas oublier qu'il doit être en cage ou tenu par un harnais de sécurité)

- Rendez la voiture agréable, dans le jardin, à l’arrêt. On lui donne sa gamelle ou des friandises à l’intérieur en laissant les portes ouvertes. On le fait jouer en lançant la balle dans le véhicule.

- Lors des voyages trop long, faites un arrêt toutes les deux heures pour le promener et l’abreuver.

- Laisser une entrée d’air vers le chien.

- Montrer par exemple que la voiture n'est pas un monstre, en restant assis dans le véhicule à l’arrêt pour écouter la radio ou lire, votre chien près de vous.

- Partez faire une longue promenade à pied,( adaptée tout de même à l'âge du chien) au retour vers la maison, lorsque le chien est bien fatigué, quelqu’un viendra vous chercher en voiture. Le chien trouvera le véhicule agréable car il représente, la maison, le repos, l’eau et la nourriture.

- Passez lui un T-shirt, bien moulant et nouez-le sur le côté, cela lui donnera de l’assurance.(Méthode TTouch )

- Il existe des médicaments homéopathiques efficaces. Votre vétérinaire pourra aussi vous conseiller.

- Attention au coup de chaleur, si vous laissez votre chien en voiture en plein soleil ! Le chien n’a pas de glandes sudoripares, pour éliminer la chaleur, il le fait en haletant, à condition qu’il y ait de l’air frais. Ceux qui souffrent le plus sont les chiens aux museaux écrasés qui ventilent mal. ( bouledogue, boxer, etc.)

Les signes les plus visibles sont un halètement en augmentation, respiration rapide, le chien titube, vomit, salive, convulse, et en général il urine. La température du corps peut s’élever jusqu’à plus de 42°C, et l’évolution se fera vers l’état de choc. Pour faire baisser celle-ci il faudra arroser le corps d’eau fraîche, l’immerger ou mettre des glaçons sur le crâne. Le refroidissement doit être rapide, voir brutal. Pas de problème d'hydrocution tel que chez l'humain! Puis emmener d'urgence l'animal chez le vétérinaire.