Comment éduquer son chiot à la propreté...

L'apprentissage de la propreté chez le chiot
 
La première chose à faire consiste à reconnaître quand le chiot à envie de faire ses besoins: après avoir dormi, mangé, joué, bu et quand il met le nez à terre pour investiguer. Vous verrez alors le chiot, nez par terre, faire des cercles de plus en plus petits. Le chiot cherche habituellement à déféquer de 5 à 15 minutes après avoir mangé, alors qu'il urine presque immédiatement après les activités mentionnées plus haut, c'est-à-dire dans un délai de quelques minutes. Avec la maturité, le délai devient de plus en plus long, jusqu'à ce que le chien puisse se retenir pendant des heures, mais quand il est très jeune, il urine dès qu'il s'accroupit.

Montrez au chiot où il faut aller!

- Emmenez le chiot dehors où vous lui permettrez, ou plutôt l'encouragerez à s'exécuter, et quand il l'a fait, félicitez-le, jouez avec lui et même, donnez-lui des friandises. Soyez patient. Attendez sans parler au chien et sans jouer avec lui jusqu'à ce qu'il ait terminé.

- Il est important de toujours amener le chien au même endroit, c’est un endroit qu’il associera à ses besoins et il apprendra ainsi à s'exécuter rapidement où vous voulez et quand vous voulez. Ce sera aussi beaucoup plus facile de ramasser les déjections quand vous savez où chercher.

- Rappelez-vous d'être patient lorsque vous attendez qu'il fasse ses besoins. Si votre chien vous sent impatient, il pourrait ne pas être capable de se concentrer.

- Ramassez les selles, au fur et à mesure, non seulement pour des raisons hygiéniques, mais aussi pour prévenir la coprophagie. Ce terme savant veut dire "manger ses propres selles".

- En général, les premières semaines le chiot ne se soulage pas pendant la promenade, il a d’autres occupations, il faut donc, à la fin de celle-ci, l’emmener à son endroit habituel.

- Quand vous ne pouvez pas surveiller le chiot, la nuit par exemple, il devrait être dans un endroit où les dégâts n'auront pas de conséquence. Utilisez un enclos pour chiots ou une barrière d'enfants pour confiner le chiot dans une pièce où il y a un sol lavable. Il est préférable de ne pas permettre au chien l'accès à toute la maison jusqu'à ce qu'il soit propre.

 

Quoi faire si le chiot fait une erreur (et il en fera très certainement…)

- Les vieilles méthodes pour entraîner un chiot à la propreté préconisaient de lui mettre le nez dans ses dégâts. Ceci fonctionnait parfois, mais causait des problèmes d'anxiété et de peur chez le chien qui pouvaient empirer la situation. Evitez donc de faire peur à votre chiot et ainsi de ruiner votre relation avec lui.

- Ne grondez pas le chiot, ne criez pas et ne le bouleversez pas si vous le prenez sur le fait. Prenez-le simplement et amenez-le dehors. Mettez-le par terre, attendez qu'il ait fini d'éliminer et félicitez-le lorsqu'il l'a fait.

- Si vous trouvez des dégâts sur le plancher ou le tapis, ne grondez pas le chien, ne ramassez pas devant lui, et nettoyez avec une eau vinaigrée. N’utilisez pas d’eau de Javel, l’un de ses composants est le même que dans l’urine, et le chiot ne fera pas la différence, il retournera à cet endroit…