Que faire avec son chien le 1er août

Le 1er août... A éviter pour les oreilles de nos quadrupèdes !
 
La capacité auditive du chien est nettement supérieure à celle de l’homme. Le comportement des chiens effrayés est tout à fait frappant : fort halètement, tremblements, diarrhée ou aboiements incessants. Les chiens pris de panique à l’extérieur s’enfuient systématiquement et peuvent être blessés mortellement par une automobile.

Pour les personnes possédant des chiots, ceux-ci doivent dans tous les cas être protégés contre d’éventuelles pétarades. Un tel choc pourrait les rendre peureux pour le restant de leur vie.

Pendant le feu d’artifice, le chien doit rester dans la maison, volets fermés.

Augmenter légèrement le son de la musique ou de la télévision ou jouer avec l’animal permet de le distraire. Si le chien devient inquiet ou tremble, vous devez l’ignorer. Si l’animal ressent notre inquiétude, ou qu’on le réconforte par la caresse ou l’étreinte, cela confirme dans sa tête, la raison de son stress et la peur ne fait que s’ancrer de manière définitive.

Tout propriétaire d’un chien qui réagit par la peur, ou même la panique, devant une détonation bruyante, dispose de différentes possibilités pour aider son animal. Il peut notamment lui administrer des gouttes de premier secours à bases de fleurs de Bach, ou lui enfiler un T-shirt étroit, de sorte à lui donner un sentiment de sécurité et à le calmer. En journée, il est recommandé de tenir en laisse les chiens peureux lors de la promenade, en raison du risque de fuite.

Le soir le chien sera sorti que très brièvement pour ses besoins, en faisant attention de choisir un endroit calme, sans enfants jouant avec des feux d’artifices.

Dans les cas les plus graves, il convient de consulter quelques jours auparavant un vétérinaire qui prescrira un tranquillisant au chien. Et si aucune de ces propositions ne convient, il ne vous reste plus que la fuite dans un pays exempt de feux d’artifices !!!!